La broderie

En Algérie, la broderie est un artisanat pratiqué aussi bien en ville qu'en milieu rural. Alors que la broderie citadine s'est enrichie des influences de la décoration andalouse et orientale, la broderie rurale conserve dans certaines régions la décoration berbère faite de ces mêmes motifs géométriques qu'on retrouve sur les tapis et autres poteries.La broderie, grande tradition séculaire, nous met en face d'indices passionnants de la vie passée.La broderie d’Alger, de Cherchell et enfin celle de Annaba, est exécutée à fils comptés avec des fils de soie aux teintes chatoyantes, bleu, rouge, violet. Les tissus utilisés pour ces fins travaux sont la soie, le lin et le coton.Les villes d’Alger, Blida, Koléa, Médéa, Ténés continuent toujours de produire de la dentelle à l’aiguille. C’est un artisanat d’art qui reste pratiqué dans les maisons. Souvent, il constitue une source de revenus fort appréciable pour les femmes brodeuses.La broderie de Annaba est réputée pour son raffinement aux fils de soie décorant les vêtements et les objets utilitaires.D’admirables travaux d’aiguille sont réalisés dans les grandes villes par les femmes qui, réunies autour d’un Guerguef (métier à broder de forme horizontale à quatre pieds), se transmettent depuis des générations les techniques et motifs décoratifs.